Etat d'urgence:des syndicats de journalistes alertent surlalibertéd'expression



  • 2019-06-17
  • 来源:狗万体育app

Des syndicats de journalistes en garde contre leslasintesàlalibertéd'expressionetàlalibertédela presse quepourraitentraînerlaprolongation de l'étatd'exncence。

Le Syndicat des avocats de France,avaitdéjàreveléque«porteratteinteauxibertépourlourter contre le terrorisme,c'étaitprécisémentfairele jeu des terroristes»。

C'est ce que rappelle aujourd'hui le syndicat des journalistes SNJ-CGT qui craint plus que jamais quelalibertéd'despowndes journalistessoitentravéeparla mise en place pour unelonguepériode(3moisàpartirdu 26 novembre)des paréprévuesparl'étatd'exnce,ajoutant que«la loi sur le renseignement,votéetetété,étaitdéjàunnouveau pas dans lasurveillancegénéraliséedescitoyens et des journalistes。 »

Unecraintepartagéeparle Syndicat National des Journalistes(SNJ)pour qui«lelégitimessoucidesécuriténedoit pas justifier des mesures inutiles et dangereuses pour le citoyen etladémocratie,notammentenmatièrede

libertéd'expressionet d'information»。

Et le SNJ depointerdéjà«lezèledesasessreprésentantsdesautoritéscesdejiers jours(qui)laisedéjàentrevoirla multiplicationdedérapagesetd'initiatives malencontreuses,conduisantàrestreindrelalibertéd'informer,auprétextedel'étatd'紧迫性。 « parmicieldépsagesconstatépardes journalistes sur le terrain, lesyndicatdénonçepar例如le refus d'unepréfecturedecommuniquer des informations sans rapport aveclesévénements,une interdictiontotalementimpungthiéedefilmer des commerces,assortieducontrôledespapiers des professionnels, et dans denombreuxdépartements,lundi,desdirectivestrèstrictesdes rectorats,interdisant l'accèsdesmédiasauxétablissementsscolairesau moment de la minute de silence。

Il faut direqu'audelàdeseffetsdezèle,l'étatd'rexnceoffreauxautoritéspubliquesdetrèssoussmoyenslégauxderestreindre l'activitéd'adminationdes journalistes,ainsi quededébatpublicdont ils sont les relais。

Certes,ledéred'étatd'sexncesous lequelestdésormaisplacélepays ansuppriméuneancienne disposition du texte de 1955 qui permettait d'ordonner la censure de la presse(elle n'avait en faitjamaisétéutilisé),mais les pouvoirsdonnésnotammentauxpréfetsrestenttrèssmalls。

lls peuvent interdire la circulation des personnes oudesvéhiculesdanssures lieuxetàsruainesheures。 Ilspeuventégalementdégiderdeszones de protection oudesécuritéoùleeséjourdespersonnesestréglementé,ou bien encore interdireleséjourdanstout ou partiedudépartementàtoutepersonnecherchantàentraver,dequelquemanièrequece soit,l'action des pouvoirs公众。

Si l'on ajoute que le ministre oulepréfetd'undépartementpeuventordonner la fermeture provisoire des salles de spectacles,desdésdesde boissons et des lieuxderéuniondetoute nature,ou bien interdirelesréunions«denatureàprovoquerouà entretenirledésordre»,on voit que l'arsenal qui pourrait permettre de restreindre les conditions d'exercicededébatpublicest loin d'êtreunfantasme。

D'autant,souligne le SNJ,que le climat de la peur«peut laisser craindre uneescaladeécuritaireetde nouvelles restrictionsdeslibertépublicliques»。

MaisVéroniqueMarchand,lasecrétairegénéralecondointedu SNJ-CGT,pointe un autre risque dans la situation actuelle,qui viendrait cette fois de la presse elle-même。 C'est celui de devenir«le haut parleur du gouvernement,de la police,ou bien deparleràlaplacedesFrançais。 » Elle rappelle ce mot d'Albert Londres,disant quelerôledujournaliste est de«porter le fer dans la plaie«et elle ajoute:«ce que le monde entier honore dans la France,c'est cet espritdesLumièresquiconsiste justementàouvrirledébaturabsolument tous les sujets,quelles que soient les circonstances。 »

Concrètement,en ce moment,insiste le SNJ-CGT,rien nedoitcencêcherlesjournalistes d'interpeller et de questionner surlesconséquencesdesinterventionments militaires de la France dans le monde,sur les ventes d'Armes,notamment aux dictatures militaires ou religieuses du Proche et Moyen-Orient,sur les alliances tournancia de ladiplomatiefrançaise,ou sur les relations commerciales avecdesÉtatsquifinancent daesh et dont l'idéologieconstituele terreau du terrorisme et de l'obscurantisme。

Les journalistes ne doiventpasêtre«au service d'unepropagandeguerrièremaisaucontraireêtreleséfenseursduvivre ensemble»,réaffirmelesyndicat pour qui le«meilleur rempart contre la barbarie,c'estlalibertéd'expression«。

Jean-JacquesRégibier




    • 娱乐排行