l'Horreuràl'hôpitaldePau



  • 2019-07-23
  • 来源:狗万体育app

阿基坦,

对应的区域。

«可怕,atroce,épouvantable»... Les mots semblaient encore trop faiblessamediprès-midi dans la bouche des personnels du centre hospitalierdesPyrénéesdePau(Pyrénées-Atlantiques)pour qualifier lemassacreperpétrédansla nuit devendrediàblediet et不要ontévicédeuxdeleurscollègues。 Dans le pavillon Montbretias decethôpitalsychiatrique,l'infirmièreetl'aide-soignante,la quarantaine,toutesdeuxmèresdefamille,venaient d'êtresauvagementassassinéesquelquesheuresplustôtdansdes circonstances insupportables。 L'infirmièreaétédécapitée,etsatêteposéesurle postedecélévision。 Le corps desacollègue,égorgée,gisait dans un couloir。 Toutes les deux assuraient seules la garde de nuit danscetteunitédesoins en psycho-gériatrie,qui regroupe vingt-quatre patients,tous despersonnesâgées,certainesfrappéesparla maladie d'Alzeimer,d'autres grabataires。

240滴

恩惠

Trèsvite,la police ainterpelléquatrepersonnes,originaires de Pau,toutesâgéesentretrente et quarante ans,quiontétéplacéesengardeàvue。 Lors d'un point presse auquel participaientlepréfetdesPyrénées-Atlantiques,PhilippeGrégoire,ainsi que le directeur de l'agencerégionaleddhospitalization,Alain Garcia,le procureur delaRépublique,ÉricMaurel,déclaréqu'aucunehypothèsen 'étaitxrelue,quelesenquêteursprocédaientàtouteslesvérificationsetque rien,en l'état,«ne permettait de dire que ces personnes,toutesextérieuresàl'hôpital,étaientenrelations directe avec les faits»。 Les personnes,«des marginaux connus des services de police pour alcoolisme»,ontétéinterpellésaprèsavoireux-mêmestéléphonédansla nuit au commissariat«laissantàpenserqu'elles auraient puassisteràdesviolences»。 Le procureuraégalementconfirméquedes traces d'effractionavaientététrouvéeslesunefenêtredupavillon dans lequel a eu lieu le drame。 Samedi soir,l'arme du crime n'avait toujourspasétéretrouvée。 Unecinquièmepersonneétaitarrêtéedanslasoirée,un ancien patient de l'hôpitaldePau qui en serait sortiendébutdesemaine。 Uneenquêtecomiticiairedevaitêtreouvertece lundi matin。 Puis,hieraprès-midi,les cinqpersonnesarrêtéesétaientlibérées。

Danscéétablissementheminionaltriquecomprenant 460 lits et places,qui en totalisait environ 700 il yaquelquesannéesàpeine,travaillent un millier de personnes,dont une quarantainedemédecinssexiatiatres,spécialisésougénéralistes。 Profondémentchoqués,denombreuxcolleèguessesontrassembléssenddiprès-midi devant le centre hospitalier pour assurer les familles des victimes de tout leur soutien et exprimerlaolidaritédetoute une professiondurementéprouvéeparl'assassinat des deux amies de travail。 Parmilespremièresréactionsrecueilliespar l'AFPauprèsdesaslariés,en pleurs:«C'est un choc de voir un tel acte de barbarie»,«on besoin de faire corps,d'êtreensembleet de se recueillir»。 «Dèslesminutes qui ont suivi l'annonce du drame,nous avions tous l'impression de vivre un film d'horreur,mais cette fois noussommespassésdel'autrecôtédel'écran»,exprime Conception Gomez,cadre de santéàl'hôpitalsychiatrique。

Samedi,c'étaitl'arbredeNoël

Beaucoup d'agents,sures en repos,d'autresregités,sontvenusspontanémentapporterleur soutien et leur aide aupersonnelprésent。 Lasolidaritésemanifeste d'autant plus vivement dans cette profession quelemétieretles conditions de travail sont dures。 La douleur se double d'un profond traumatisme pour les personnels de voirdescollèguesassassinéesdansdes conditions aussi atroces et dans l'exercice de leur travail。 De plus,ce samedidevaitêtreunjourdefêteaucentre hospitalierdesPyrénéesavectous les enfantsdessalariésréunisautourde l'arbredeNoël。 Une cellule d'urgencemédico-psychologiqueaétémiseen place pour recevoir les membres des familles et les membres du personnel。 Selon le Responsable de cette cellule,Thierry Dellat,psychiatreàl'hôpital,«c'est un sentimentdecolère,d'impuissance et de douleur qui domine; un acte aussi barbare que celui-làravivelesinquiétudesparrapportàlapsychiatrie。 »Autreréaction,celle de Pierre Godard,égalementpsychiatreàl'hôpital:«Nous sommes dansunhôpitalencrise et nous n'avions pas besoin de cela。 »

吓唬

sur 54 postes

Égalementsecrétairedusyndicat CGTdel'établissement,ConceptionGomeztémoigneausside l'environnement social dans lequel le double assassinat an eu lieu。 «Ce que nous vivons tous actuellementesttrèsdur。 Dans le drame qui vient desedérouler,nous voyons une raison de plus de maintenir tous les emplois et d'arrêterdefermer des lits dans l'hospitalization publique。 Nous sommes de moins en moins pour soigner ici des gens qui en ont besoin,ce qui conduitparfoisàfairesortir plustôtdespatients。 »Cela fait trois mois que des actions,des manifeationssontmenéesparle personnel et les syndicats du centre hospitalierdesPyrénéespourl'emploi et l'obtention de moyens suffisants pourcethôpitalsurchargédetravail。 Il manque deux数百万欧元的投资项目。 Et lesmenacespèsentur54posteslibéréspardesdépartsenretraite mais qui pourraient nepasêtreremplacés。 Des craintes qui motivent l'action des personnels,la laquelle participaient lesdeuxsalariéesassassinées。 Une table ronde autour de cesrevendicationsétaitd'ailleursprévuepouraujourd'hui,lundi。

监视renforcée

Aprèsavoirdénoncéunacte«inqualifiable,scandaleux,horrible»,le ministre delaSanté,Philippe Douste-Blazy,présentlesles lieuxsamediaprès-midi,exprimésa«compassion»et sa«solidaritéauxfamilles,àtousles personnels de l'hôpitalpublicqui fontleurmétieravevegénérositéetparfois avec des risques»。 Le directeurdel'hôpital,Jean-Paul Busch,一个独立的监狱部队,一个名为apacéricdepatrouilles de gendarmerie的监狱管理部门。 Ne pouvant imaginer un instant poursuivre le travail dans l'unitéoùs'estproduit le drame,les personnelsontdûinsisterauprèsdela direction pour quecettedernièreenvisagesamedi soirdetransférerlesvingt-quatre patientsâgésdeMontbretias vers d'autres双床。 «关于veutundéménagement汽车在ne peut pas y retourner aussi vite comme si derien'était。 Une partie de l'unitédoitfermer au moins pendant quelque temps,on veut une fermeture symbolique»,exprimaient vivement samedidesinfirmièresducentre hospitalierdesPyrénées。

阿兰雷纳尔




    • 娱乐排行