曼努埃尔·瓦尔斯(Manuel Valls)很荣幸



  • 2019-09-09
  • 来源:狗万体育app

Les annonces du premier ministre pour«simplifier»et«sécuriser»l'environnement des entreprises plaisent au patronat,qui n'apasmanquédele faire savoir。 Mais elles passentmalàgauche,y includes au Parti socialiste。 D'autant que cette politique dite de l'offre estenéchec。

Indemnitésprud'homalesplafonnéesetdifférenciéesenfonction de la taille de l'entreprise,nouveauxallégementsfiscauxet sociaux pour«corriger les effets de seuil»,CDD renouvelables deux fois au lieu d'une,primeàlapremièrecloauchepour les patrons n 'ayantaucunsalarié... la lecture des 18 mesuresannoncéeshierpar le premier ministre Manuel Valls estsansambiguïté:la casse du Code du travail sepoursuitàmarcheforcée。 Cette fuite en avant,c'est la ligne que tiennent toujoursleprésidentdelaRépubliqueetle gouvernement。 Desoncôté,leprésidentduMedef,Pierre Gattaz,qui identifiait hier,danslesÉchos,le«besoin d'un changement culturel profond»,applaudit chaleureusement:«Il faut sortir du cercle infernal“suspinion,contraintes,contrôles,penal” quirégitlerapport aux entreprises pour aller vers une une de confiance et d'enitation。 L'exécutifdoitle comprendreetarrêterdenous mettre tout le temps des contraintes。 »L'acte II des lois Macron et Rebsamen,介绍par du chef du gouvernement,ne l'aurapasdéçu。

Le premier ministre tient mot pour mot le discours du Medef

Évacuanttouteremise en cause de la politique d'austéritéquiétouffelacroissance,l'investissement et conduit des million deFrançaisàPôlemployi,le premier ministre atrouvélaparade。 Celle de la«souffrance»destrèsfouite,petites et moyennes entreprises,de ces«entrepreneurs(...)qui travaillent dur»,qui«ne se payent pas de salaire,prennent sur eux en attendant que l'activités'améliore»。 Ceux qui,selon lui,«hésitentàcraauchercar ils ressentent trop d'incertitudes»。 Et il a beau souligner que leur«crainte(est)parfoisexagéréeoupurementidéologique»,c'est pour euxqu'ils'apprêteà«lever les freins,les incertitudes,simplifier la vie des TPE et des PME»。 Mot pour mot le discours du Medef,comme si Pierre Gattaz lui avait tenu la plume。
Une tendance qui se remarque。 Olivier Dartigolles,porte-parole du Particommunistefrançais,taclait hier Manuel Valls,qui«sécuriselepatronatetprécariselessalariés»。 L'aile gauche du Parti socialiste n'est pas en reste。 Devant la presse,ledéputéPSLaurent Baumel pointait un paradoxe:«Àlala tribuneducongrèsduPS,et le premier ministre et lepremierssortrétaireontdemandéaupatronat de prendresesresponsabilitéset,dèslelundi,onpleaitàunevieille忏悔du Medef。 »Il fautdirequ'aprèsdixans de casse du Code du travail avec la droite au pouvoir la poursuite de cet«努力»n'étaitapapécisémentunepromesse de campagnefaiteàl'électoratdegauche en 2012 ...

Leprétextedelacréationd'employddans les TPE-PME,mis en avant par Manuel Valls lors desaprésentation,hier,nerésistepaslongtempsàlalecture des principales mesures concern le le droit du travail。 Et pour cause,ces mesures ne sontpaslimitéesauxpetites entreprises! La nouvelle salve de casse de droits Concerne donc l'ensembledessalariés。

L'annonce la plus importante consiste en un plafonnementdesinsmnitésallouéesparles conseils de prud'hommesauxsalalariésliclicciés«sanscauseréelleetérieuse»,mesure quiseraitintégréeparamendement au projet de loi Macron。 L'affaire n'est pas mince,puisque 78%dessalariésquisaisissent les prud'hommes - soit 160 000 personnes en 2013 - le font justement pour contester le motif de leur licenciement,qu'il soit personnel(faute,inaptitude)ou économique。 Les juges prud'homaux(quisontsalariésetemployeursàpitué)étudientlesconditions du licenciementpourétablirsile motifinvoquéparl'entreprise对应的lamaléalité,puisdécident,dans le cas contraire,une indemnisation tenant comptedupréjudiceréelsubi parleslalaé。

Actuellement,le Code dutravailprévoitunplancher de six mois de salaire pourlessalariésayantde de deux ans d'anciennetéausein d'une entreprise de plus deonzempidsés。 Au-delà,«les juges tiennent compte delagravitédela faute de l'employmentur,mais aussi de la situation socialedusalarié,desonâge,de ses chances de retrouver un emploi,de sa formation,de sa situation familiale» ,explique Jean-Pierre Gabriel,du collectif Droits,libertéetaction juridique(Dlaj)de la CGT。 Une latitude que le gouvernement,sur demande des employeurs,veut corseter en imposant desmaximadifférentsselonla taille de l'entreprise et l'anciennetédusalarié。 Pour les entreprises de moins de20salariés,le plafond avec uneanciennetémoyenneserait de six mois de salaire et de douze mois avec unefortaecienneté。 Pour les entreprises de plus de20salariés,le plafond serait de dix mois de salaire pour uneanciennetémoyenne,vingt mois avec une forteancienneté。

«On ouvre une porte deplusàlaprécarité»

倾倒招聘人员,不受雇人的责任,在这里找到自己的生活方式,在这里找到自己的生活方式,参与革命,争取自己的利益,selon lequel«l'absence de plafonds»pour cesindemnitésdécidéesparles prud'hommes«estpréjudiciable»。 Un discours qui banalise et avalise les pratiques des entreprises qui licencient sans motif valable,et qu'il faudrait encore rassurer,chouchouter? «Pourlessalariés,ce serait la double pleine! s'ururge让 - 皮埃尔加布里埃尔。 Ils seraientinjustementliclicciésetpaséellementindemnisés。 Pour ce gouvernement,il vaut mieux qu'un patronlicencieillégalement,car,on ne sait jamais,il pourraitembaucherderrière。 Tout est faitpoursécuriserl'employment,ledépénaliser,l'encourageràlafraude。 »

Danslemêmesens,une autremesureprévoitdeporteràdeuxle nombre de renouvellements possibles pour lescontratsàduréedéterminée(CDD)et les contrats d'intérim,làcoundoresans limited aux petites entreprises。 Cette flexibilisation descontratsprécaires,vieille revendication patronale,serait,elle,inséréedansle projet de loi sur le dialogue social。 Siladuréetotaledes contrats successifsrestelimitéeà18mois,les deux renouvellements permettront de jongler plus facilement avec la main-d'œuvre。 «On ouvre une porte deplusàlaprécarité,on fragilise encorelessalariésetonlesempêchedese mobiliser»,déploreJean-Pierre Gabrielquidénonce,pour l'ensemble de l'œuvredugouvernement socialiste,une attaque«d'非暴力侵害,改革法规,改革法典,保护法,保护法,保护法,保护法,保护法,保护法等。

Les cadeaux aux entreprises se poursuivront

Pour le premier ministre,qui sent le vent de la reprise,pas question de changer de cap。 汽车«la croissance qui revient»,mêmesielle«ne permet pas encore de faire baisserlechômage»,est,selon lui,le fruit desmesuresappliquéesparle gouvernement,qui donne«les margesdemomanœuvre»dont les entreprises«ont besoin pour investir et pour embaucher。 Je pensebiensûràl'allégementducoûtdutravail,grâceaucréditd'intôtcompétitivitéemploi(CICE)et au pactederesponsabilitéetdesolidarité。 »Il n'y a que Manuel Valls pour se persuader d'untelscénario。 Car depuis la mise en place de ce pactole financial de 41 milliards d'euros,le peu de croissanceobtenugrâceàuncours favor de l'euroetàlabaisse du prix de l'énergies'estéalisésansinvestissement et sans emploi 。 Les population,soumisesàl'austéritésalariale,aux baisses d'allocations,ontbaisséleurniveau de consommation。 Voilàquine remplit pas les carnets de commandes d'entreprises qu'on soutient artificiellement。 DanslarégionNord-Pas-de-Calais,par parmple,19 654 entreprises disposaient d'uncréditd'impôtde242,2百万欧元2014年,soit une moyenne de 12 320 euros par entreprise,pendant quelechômage ,lui,progressait de 0.2%。 Le retard de plus de jour de la sortie du rapport sur l'Observatoire des contreparties du CICE,comme le rappelle Roger-GérardSchwartzenberg,députéPRGdu Val-de-Marne,témoignedel'échecdecette politiquequisécurise利润。

Manuel Valls persiste et signe en promettant que les cadeaux aux entreprises se poursuivront«en 2016 et 2017»。 Hier,il aabondélacagnotte,en gelant pendant trois ans,lesprélèvementsfiscauxetsociauxsupplémentaires,lors des franchissements des seuilsfiscauxjusqu'à50salariés。 Une perte de 200百万欧元,laissaitéchapperEmmanuelMacron。 A cela s'ajoute la prime de 4 000欧元,verséesurdeux ans aux TPE n'ayant jamais eu d'employmentés(ou n'en ont pas eu depuis un an)et qui comptent embaucher en CDI ou CDD de plus de 12杂物车。

Les patrons ne seraientpasgênésquele gouvernement aille plus loin ...

Le Medef est aux anges。 «Les mesuresannoncéesreprennenten partie ce que nousavionsproposéetvont dans le bon sens»,préciseàReutersle vice-présidentdel'organization patronale,Thibault Lanxade,pourtanthabituéauxoutrances。 La CGPME鼓掌,par la voix desonprésidentFrançoisAsselin,seréjouissant,delaposstibilitéd'enchaînertroisCDD ...mêmesilafédérationpatronaleavait«demandélaposbibilitédeles renouveler trois fois»,rappelle-t-il。 En creux,on comprend qu'ils ne seraientpasgênésquele gouvernement aille plus loin ...

Si la satisf est esteste ducôtéptronal,c'est de sa gauche que Manuel Valls essuie les critiques les plus dures。 La plupart des responsables socialistes,gênés,évitentlesmicros,maislesdéputésquise sontfaitconnaîtreparla«fronde»nemâchentpasleurs mots:ChristianPauldénonce«une faute graveetmêmeunebrûlureneffaçablejusqu'en2017»,et Pascal Cherkivamêmejusqu'àqualifierl'annonce de«politiquement etmoralementindéfendablepourun socialiste»。 «Nous ne limitons pas les retraite chapeaux mais on plafonnelesinsmnitésdesaslariésliclicciés»,relève,assassin,Laurent Baumel。

Saluéparle patronat,décriéparla gauche,le train-train habituel pour ce gouvernement socialiste。 Cequ ne manque pas de noter le chef de filedesdéputésduFront degaucheàl'Assembléeationationale,AndréChachaigne(PCF):«Ce gouvernement conduit une politique qui auraitpuêtrecelede Sarkozy。 Si ces mesuresavaientétéannoncéesparlaajoritéprécédente,sans aucun doute,l'ensemble des forces de gaucheseraientmontéesaucréneauendénonçantcesréponseslibéralesàlacrise。 »

Lutter contreledétachement没有moyens

Pour lutter contre la fraudeaudétachement,Manuel Valls aaussidégainédesmesures dans son«small business act»pour les PME。 Rappelant que la loi du 10 juillet 2014 renforce notammentlespénalitésàl'encontredes donneurs d'ordresdétachantdessalariésetque la loiMacronprévoitentreautres la suspension de la prestation en cas d'infractiongraveàlalégislation,le premier ministre promet d'aller plus loin。 Ces mesures s'inscrivent danslamêmeveine,pour pactionner les enterprisesindélicatsdelala main dans le sac。 例如,d'une amende de 2 000欧元lorsque les文件utilesaucontrôlenesontpasprésentésàl'visudu travail,et la suspension de la prestation de service pourraitaussiêtreenclenchéecascas d'absence de ces papiers,les制裁étantaussirenforcéescontreles donneurs d'ordres。 Ils seront Responsables de la transmission deladéclarationdedétachementauuprèsdel'inspection。 Si l'employurdesaslariésdétachésenFrance en con conmemepasàl'destortderémunération,le donneur d'ordres sera tenu au paiement decesrémunérations。 Des mesures visentaussiàacteroîtrel'sefficacitédescontrôles。 Des disposs qui vont dans le bon sens ... Si elles ne se heurtaient pas au manque de moyens de l'inspection du travail pour les faire respecter。

Fanny Doumayrou,Clotilde Mathieu et Adrien Rouchaleou




    • 娱乐排行