Salariésliclicciés,patronéquestré



  • 2019-08-18
  • 来源:狗万体育app

工业制药。 Lessalariésdel'usine 3M de Pithiviers(Loiret)retiennent leur patron depuis mardi。 Ilsveulentrenégocierlesconditions du planning social。

AprèslePDG de Sony France,séquestrépendantplusieurs heures le 12 mars dernier dans son usine des Landesvouéeàlafermeture,c'est au tour du directeur industriel de l'entreprise de production pharmaceutique 3M de Pithiviers(Loiret)d'êtreretenu depuis mardi pardessalariésencolère。 «C'est notre monnaie d'échange»,简历Patrice Pailloux,déléguéCFE-CGC du site。 Engrèveà90%depuis le 20marsàl'appel d'une intersyndicale FO-CFE-CGC-L3MS(un syndicat maison - NDLR),lessalariéss'opposentau plan socialquiprévoitlasuppression de 110 emplois sur les 235 que compte l'usine; mais surtout ils exigent la«renégociation»desmodalitésdedépart:uncongédemobilitéd'uneduréede24 mois,uneindemnitécomplémentairededéparttenantcompte de l'ancienneté,une prime de transfert de 5 000欧元pour les40salariésde la branche distribution qui seront«vendus»àunesociétéquidoit s'implanter

àPithivierscourant 2009,l'élargissementdesostibilitésdedépartsvosontairesàl'ensembledu personnel et,enfin,des garanties pourlessalariésrestants。 «Celareprésente80personnes qui n'ont aucune garantie surlapérennitédela branche chimie,qui restera laseuleactivitésurle site»,expliqueledélégué。 «Les propositions de la direction sont parmi les plus basses de l'industrie pharmaceutique»,insiste Patrice Pailloux。 Pourtant,souligne Jean-FrançoisCaparros,déléguéFO,«3M se porte bien et faitdesbénéfices»。 Sur l'année2008,l'activitésantédugroupes'estvoléede8,2%avec des ventes record。

Venu mardidifiège社会种植园塞尔吉(Val-d'Oise),dans l'espoir d'eniterlesgrévistesàsentndrele travail,le directeur industriel,Luc Rousselet,s'estdoncretrouvé«retenu»dans son bureau par les grévistes。 Un acte«pasprémédité»,mais qui«coulait de source»,«la direction refusantdenégocierl'enveloppe du plan de sauvegarde de l'emploi(PSE)»,报告人Patrice Pailloux。 Hier soir,malgrél'inventiondu sous-préfet,qui atentéunemédiationentrela direction et les partenaires sociaux,ledirecteurétaittoujoursséquestré。 «Il leresterajusqu'àcequ'on obtienne un protocole de rencontrespournégocier,maintient le syndicaliste。 La directrice des ressources humaines accepterait de nousrencontreràconditionqu'on laisse partir Luc Rousselet。 C'est hors de question。 Les Sony nousontprévenus:si on le laisse partir,on n'aura rien。 »

Engagésdansun rapport de force,lessalariéss'apprêtaientàpasserunedeuxièmenuitdans les locaux de l'usine,conscients que les gendarmes pourraient intervenir pour lesendélogeretélélerer»leur patron。 Mais ce n'est pas tant l'intervention des forces de l'ordre quiinquiètentlesreprésentantsdupersonnel quelesréactionsdesalalriés。 «Le risque,faceàl'inertiedesnégociations,c'est qu'il y ait unemontéedestensions»,craignaitéventuellementledéléguéCFE-CGC。 «Ce que nous demandons,ce sont des mesures correctes qui nous permettent de survivre。 3MSantéfaitdesbénéficesetnous vire pour obtenir encore plusdenefilitabilité。 在veutêtretraitéàlamesure denotrepréjudice»,témoignaithierunesalariéede3MSantéà

皮蒂维耶。

Alexandra Chaignon